BULLETIN MUNICIPAL

Les origines:

Les historiens sont tous d'accord pour reconnaître à Wassy une existence très ancienne remontant à l'époque gallo-romaine. L'histoire de Wassy, jusqu'à la fondation du monastère de Montier en Der en 672 est couverte d'une profonde obscurité. Toutefois des monnaies romaines datées de 270 à 327, trouvées en divers lieux attestent dès cette époque d'une certaine activité à Wassy. L'abondance du minerai de fer en surface dans le pays en est probablement une explication. D'ailleurs, des voies romaines parcouraient le pays et se croisaient à Wassy.
 
Par la suite, de nombreux auteurs citent le passage de barbares ayant incendié et détruit à plusieurs reprises la cité naissante (Caracala en 211, Attila en 451). Ces faits rapportés par quelques historiens, ne sont pa surs, mais d'autres désastres de cette nature, à cette époque, sont très probables. Les premiers textes écrits mentionnant Wassy datent de 670 et 672, époque où Childéric II signait une charte attribuant à l'abbé Berchaire un endroit dans la forêt du Der et dans le finage de Wassy pour y construire un monastère.
 
L'expression utilisée "Vassiacus locus in Gallia satis notus" que l'on peut traduire par "Wassy lieu assez connu en Gaule révèle que Wassy avait dès cette époque une importance régionale. Il est probable que le nom de Wassy écrit autrefois Vuassy ou Waisy, est d'origine celtique ou gauloise et qu'il n'est autre que celui du premier possesseur de son territoire.
 
De l'an 800 à la Révolution
 
814 : A la mort de Charlemagne, les princes carolingiens reprennent les armes. A nouveau des soldats dévastent la région.
 
843 : Le traité de Verdun règle le partage définitif de l'empire carolingien. Charles le Chauve occupe la région. C'est le début du royaume de France.
 
899 : Sous le règne de Charles III le simple, l'invasion du pays par les Normands arrête le développement économique de la région en raison des pillages et des destructions.
 
960 : Le comté de Champagne auquel appartient Wassy, est en conflit avec la Lorraine. On construit à Wassy un chateau fort pour abriter les habitants
 
1149 : Agrandissement de la nef et des bas côtés de l'église commencée au XI° siècle
 
1275 : Wassy est une des 8 Chatellenies du baillage de Chaumont et devient chef lieu féodal et judiciaire du vallage
 
1284 : Le mariage de la fille unique du comte de Champagne avec Philippe le Bel réunit la Champagne à la courronne de France.
 
1347 : La peste noire sévit dans la région. Pendant la guerre de cent ans, pour se protéger des Anglais, les remparts qui entourent la ville sont fortifiés.
 
1544 : François Ier est en guerre contre Charles Quint dont l'armée est arrêtée devant les murs de Saint-Dizier. Les soldats de Charles Quint s'en prennent alors à Wassy. Ils pillent et incendient la ville.
 
Marie Stuart est la fille du roi d'Ecosse, Jacques V, et de Marie de Guise nièce de François de Guise, veuve du roi de France, François II. Elle reste 16 mois en France puis quitte le pays. La tradition veut qu'elle soit venue à Wassy où elle séjourna au château faisant partie de son domaine. C'est pour cette raison qu'on la surnomme "La Dame de Wassy".
 
1562 : Le Massacre de Wassy 
Le dimanche 1er mars 1562, le duc François de Guise et 200 de ses soldats passant à Brousseval, entend une cloche: c'est le signal du prêche de l'église des réformés. Traversant Wassy pour se rendre à Eclaron, il s'arrête devant l'Eglise Notre-Dame. Accompagné de 40 de ses soldats il se dirige vers l'église des réformés. Devant la grange où sont rassemblés les protestants une altercation éclate entre les protestants et les soldats. Le bilan est lourd côté protestant (23 morts et une centaine de blessés dont le pasteur Morel). Certains chroniqueurs parlent de 50 morts et 200 blessés.
 
1596 : Henri IV abjure le protestantisme ce qui facilite la réconciliation entre les partis rivaux. Wassy est autorisée à reconstruire et consolider ses bastions et remparts démolis au cours des siècles successifs.
 
1635 : Début de la guerre de trente ans. Wassy et sa région voient se concentrer les armées qui font face aux Lorrains et aux impériaux.
 
1750 à 1770 : C'est une période de grands travaux (pavage des rues, construction du pont de pierre, détournement du canal des Moulins, nouvel hôpital)
 
1789 : C'est la révolution mais Wassy reste calme
 
 
De la Révolution à nos jours
 
1790 : Les anciennes provinces firent place à 83 départements, à l'unité nationale. Wassy fut compris dans le district de Saint-Dizier et érigé en chef lieu d'arrondissement, en sous-préfecture. La commune est le siège d'une justice de paix, d'un tribunal de grande instance, d'une inspection forestière et d'une lieutenance de gendarmerie.
 
1793 : En septembre le patriotisme révolutionnaire arrive petit à petit à Wassy. Considérant que les rues de la ville portent les traces de la féodalité, il est décidé qu'elles changeraient de nom. La place Notre-Dame devient ainsi place du peuple, la rue Notre-Dame rue la Liberté, la rue de la Madeleine rue de la Fraternité.
 
1796 : Le tribunal correctionnel est transféré de Joinville à Wassy le 3 août
 
1814 : La région qui n'avait pas vu de troupes ennemies depuis la guerre de trente ans , devient le théâtre important des armées d'Europe, alliées contre Napoléon. Le pays regorge de cosaques, de prussiens et de dragons russes. Le 24 janvier 1814 l'empereur Napoléon Ier traverse Wassy.
 
1832 : Une épidémie de choléra fait 120 victimes à Wassy. Un nouveau cimetière est construit. En 1849 une nouvelle épidémie de choléra fera 517 morts dans le canton de Wassy
 
A partir de 1842 un plan d'ensemble repense la place du château dite "Marie Stuart" : destruction des bâtiments du XVIIIème, construction du théâtre (1844) des Halles (1845) et de la Justice de Paix (1849). Pour constituer une réserve d'eau en cas d'incendie, une vaste citerne est construite sous la place Notre Dame.
 
Dès 1850 Wassy connait une croissance liée à l'exploitation du minerai de fer de Pont-Varin au profit principalement des hauts fourneaux de Marnaval. En 1868, une ligne de chemin de fer est ouverte entre Wassy et Saint-Dizier. La gare actuelle, construite en 1892, est inaugurée par le Président de la République Sadi Carnot. Le canal de Saint-Dizier à Wassy et son réservoir, le Lac des Leschères, sont mis en eau en 1883.
 
Après la guerre 14-18 les activités administratives et économiques régressent. En 1922, fermeture des mines de Pont-Varin, en 1926 transfert de la sous-préfecture à Saint-Dizier. En 1940 le canal n'est plus exploité, le chemin de fer disparait en 1953. En 1958 le Tribunal d'instance est lui aussi transféré à Saint-Dizier.
 
L'usine des Petits Champs (aujourd'hui GHM) dont le haut fourneau date de 1849 s'est agrandie dans les années1920. Elle reste aujourd'hui, avec l'hôpital, le principal employeur de Wassy.
 
 
Réalisé avec l'aide de Terroir Wasseyen